Multirisque habitation

Délais de déclaration d’un sinistre en assurance habitation

La procédure de déclaration d’un sinistre en assurance de dommages est formalisée par la législation, et notamment par l’article L113-2 du Code des assurances. Selon la nature du sinistre, vous disposez de délais de durée variable pour le déclarer à votre assureur.

Ces délais commencent à courir à partir du lendemain à 0 heure du jour de la constatation du sinistre :

  • Pour un incendie, un dégât des eaux, un bris de vitre et tout autre événement garanti par le contrat, le délai est de 5 jours ouvrés.
  • Pour un vol ou un cambriolage, le délai est de 2 jours ouvrés.
  • S’il s’agit d’une catastrophe naturelle, le délai est de 10 jours après la publication de l’arrêté ministériel constatant l’état de catastrophe naturelle (annexe I à l’article A125-1 du Code des assurances).

Bon à savoir : les délais indiqués ci-dessus sont incompressibles, mais ils peuvent être prolongés d’un commun accord entre l’assuré et l’assureur. Ce point est à vérifier sur les conditions générales du contrat d’assurance.

Si vous ne respectez pas ces délais

En théorie, vous risquez la perte du droit à être indemnisé (déchéance de garantie) pour le sinistre déclaré ! Mais, pour que cette sanction puisse être appliquée, l’assureur doit apporter la preuve que ce retard de déclaration lui a causé un préjudice. À noter également qu’il n’y a pas de déchéance de garantie dans le cas où le retard est dû à un « cas fortuit » ou de « force majeure ».

Article mis à jour le 8 juillet 2021 • • •

Partagez cette page !

Facebook Twitter Linkedin

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

Publicité