Fundimmo facilite l’investissement participatif au service de l’immobilier #PropTech

Logo Fundimmo

Les concepts liés à la PropTech sont nombreux et variés. Ceux-ci ont pour but de faciliter votre gestion immobilière, de sécuriser votre parcours d’achat ou de construction, de vous donner accès à de nouvelles technologies ou même de vous faire gagner de l’argent ! La startup Fundimmo, basée à Paris, agit sur ce dernier point en conciliant développement de projets immobiliers et placement participatif.

Un placement financier court terme attractif et ouvert à tous

Adoptant les règles du crowdfunding, le principe est simple : Fundimmo vous propose de financer, sous forme de placement court terme, un ou plusieurs projet(s) immobilier(s) à choisir parmi un panel de programmes validés par un comité indépendant de professionnels de l’immobilier. Ce comité est composé d’experts du domaine : promoteurs, investisseurs ou banquiers.

Pour chaque programme validé, Fundimmo collecte les versements des membres de sa communauté ayant accepté de financer le projet. Si le total des versements atteint l’objectif de collecte fixé au départ de l’opération, le programme de construction est lancé.

Pour l’investisseur, tout l’intérêt de l’opération est qu’il s’agit d’un placement à court terme (3 à 48 mois) dont la durée et la rémunération sont fixés contractuellement et à l’avance. Les rendements annuels sont attractifs (autour de 10 %). Les opérations sont ouvertes à tous, respectant le principe participatif du crowdfunding. Et le ticket d’entrée est raisonnable (1 000 €) pour qui souhaite se lancer dans l’investissement, d’autant plus qu’il est possible de ventiler son investissement sur différents projets.

Au final, l’investisseur peut concilier placement attractif et volonté de soutenir le développement immobilier en France.

Un risque existant mais limité

Évidemment, comme tout placement, le risque existe : le marché de l’immobilier est changeant et dépend des cycles économiques. Mais la sélection sérieuse des projets effectuée par le comité Fundimmo doit théoriquement minimiser les écueils et il n’est pas du tout dans l’intérêt de Fundimmo que l’investisseur perde de l’argent sur l’un de ses projets.

À noter que la société opère sous le statut de Conseiller en Investissements Participatifs (CIP) délivré par l’Autorité des Marchés Financiers. Elle est à ce titre immatriculée à l’ORIAS.
Elle a également obtenu en octobre 2018 l’agrément de l’Autorité des Marchés Financiers pour proposer du crowdfunding immobilier en investissement locatif.

Une solution de financement alternative pour les promoteurs

Abordable et simple à appréhender pour les particuliers, le concept Fundimmo est également très intéressant pour les promoteurs immobiliers qui y trouvent le moyen de financer leurs programmes en levant rapidement et simplement des fonds propres. Cela leur permet de disposer d’une solution de financement nouvelle, à laquelle il n’aurait pu avoir accès sans Fundimmo.

Un concept au carrefour des nouvelles technologies, de l’investissement participatif et de la construction immobilière qui a tout pour séduire les investisseurs, même modestes, et dynamiser le marché de l’immobilier en France.

→ Pour mieux connaître Fundimmo et son concept, rendez-vous sur leur site fundimmo.com.
→ Vous pouvez également visualiser la liste des projets déjà financés ici : fundimmo.com/projet.

Article publié le 29 novembre 2018 et modifié le 29 novembre 2018.

Publicité

Partager cette page :