Dégât des eaux : que faire en cas de sinistre ?

Les premières mesures à prendre

Vous constatez chez vous un dégât des eaux ? Voici les démarches d’urgence à effectuer afin de stopper ou limiter les dommages :

  • Coupez l’arrivée d’eau au niveau du compteur, voire l’électricité si l’eau risque d’être en contact avec un circuit électrique.
  • Si vous êtes en immeuble et que les dégâts s’avèrent importants, demandez au concierge ou au syndic de couper l’arrivée d’eau au niveau du compteur.
  • Enlevez ou surélevez les objets et meubles susceptibles d’être endommagés.
  • Tentez de colmater la fuite et d’éponger l’eau provisoirement en attendant la réparation.
  • La plupart des assureurs proposent désormais un service d’assistance inclus (donc que vous payez) dans le contrat d’assurance multirisque habitation. N’hésitez pas à les appeler pour leur demander conseil : ils sont là pour ça !
  • Évitez de passer par une société de dépannage rapide : les prix sont souvent exorbitants pour un service limité.
  • Prévenez toutes les personnes susceptibles d’être concernées (voisins, syndic, propriétaire non occupant…), en tant que responsable ou victime, par le sinistre.

Déclarer le sinistre à votre assureur

Dès que vous avez connaissance du sinistre, n’hésitez pas à contacter votre assureur pour qu’il vous explique directement la procédure à suivre !

Dans les 5 jours ouvrés (donc hors samedi et dimanche) suivant la découverte du sinistre, envoyez par lettre recommandée une déclaration de sinistre à votre assureur comportant les éléments suivants :

  • Vos nom, adresse et références du contrat ;
  • La date du dégât des eaux et la cause apparente ;
  • La description des dommages chez vous ou chez vos voisins, si le sinistre provient de votre logement ;
  • Les noms et adresses des personnes lésées (voisins, collectivité des copropriétaires) et des personnes avisées de l’accident (responsable, propriétaire, syndic, etc.) ;

Cette déclaration de sinistre peut également se faire à l’aide d’un constat de dégât des eaux, formulaire prédéfini permettant un traitement et une indemnisation plus rapide du sinistre.
Votre assureur pourra vous l’envoyer par courrier si vous l’appelez rapidement après la découverte du sinistre.

=> Voir notre article dédié au constat amiable dégâts des eaux.
=> Télécharger le formulaire de constat dégât des eaux.

Dans le cas où le dégât des eaux concerne plusieurs logements, notamment en immeuble, chaque occupant, responsable ou victime, doit envoyer un constat séparé à son assureur.
Comme il est souvent difficile de connaître l’origine et la cause du dégât des eaux, une déclaration doit également être envoyée à l’assurance de la copropriété et à l’assurance du propriétaire non occupant.

Préparer la venue de l’expert

Pour déterminer le niveau d’indemnisation, votre assureur mandatera un expert qui évaluera le montant des dommages subis par vos biens (voir les biens assurés dans l’article sur la garantie dégât des eaux). Si le montant des dommages est faible, votre assureur ne mandatera pas d’expert mais vous demandera un devis de travaux de réparation établi par un professionnel.

Selon la nature du sinistre, l’expert peut mettre plusieurs semaines avant de venir constater les dégâts. En effet, il peut être préférable d’attendre que les biens aient définitivement séchés pour en évaluer les dommages.

Dans l’attente :

  • Rassemblez tous les documents permettant d’évaluer la valeur des biens endommagés : factures, anciennes photos, cartons d’emballage…
  • Avant de les nettoyer, prenez des photos des biens suivants : tapis, vêtements, moquettes…
  • Avant de les jeter, prenez également des photos ou conservez des échantillons des biens à jeter.
  • Calculez, selon vous, le montant du préjudice subi. Vous pourrez ainsi le confronter au chiffre fourni par l’expert. Vous pouvez vous aider pour cela d’un état des pertes.

=> Télécharger un modèle d’état des pertes.

Si le sinistre concerne plusieurs logements et que le montant des dommages matériels ne dépasse pas 1600 € HT (et 800 € HT pour les dommages immatériels), les assureurs appliqueront la convention Cidre pour la prise en charge de l’indemnisation.

Sur ce thème :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

Annonces