Multirisque habitation

Devis de peinture après un dégât des eaux

Peintre / Rawpixel / Unsplash

Après un dégât des eaux, les murs et plafonds de votre logement peuvent être sérieusement abîmés. La peinture cloque, s’effrite, laisse apparaître de vilaines auréoles ou, pire, des moisissures. Des pans entiers du revêtement mural se détachent… Bref, il est indispensable de remettre en état votre logement en faisant appel aux services d’un peintre professionnel et qualifié pour ce type de mission !

Recevoir un devis de peinture après dégât des eaux
Quels sont les prix pratiqués par un peintre professionnel ?
Comment se déroulent les travaux ?
Prise en charge par l’assurance

Recevoir un devis de peinture après dégât des eaux

Nous vous proposons de recevoir jusqu’à 5 devis de peintres de votre région et habitués à ce type de travaux en complétant notre formulaire.

Prenez le temps de consulter chaque devis avant de vous engager et ne vous fiez pas uniquement au prix. N’hésitez pas à comparer les devis proposés pour obtenir la meilleure prestation au meilleur prix :

Quels sont les prix pratiqués par un peintre professionnel ?

Le tarif de la prestation dépend évidemment de l’étendue des dommages et des besoins de remise en état. Néanmoins, en France, le prix moyen de travaux de peinture au m² se situe entre 25 et 35 € (fourniture et main d’œuvre incluse). Ce coût peut varier en fonction de la surface à peindre, de la difficulté d’accès des murs et plafonds, du type d’enduit et de peinture appliqués et de la nature des pièces à peindre.
Le devis fourni par votre artisan doit ainsi détailler la superficie des surfaces à peindre, les types de revêtements utilisés et la TVA appliquée.

Comment se déroulent les travaux ?

Assèchement des surfaces à peindre

Le peintre évalue en premier lieu la situation de votre logement, de vos murs et de toutes les surfaces à peindre, en relevant notamment leur taux d’humidité. En effet, un peintre ne peut pas réaliser un travail sérieux si les murs sont encore gorgés d’humidité. Dans ce cas, il est nécessaire de les faire sécher en grattant le revêtement existant afin de les mettre à nu et de favoriser le séchage au cœur (et pas seulement en surface).

Si nécessaire, le peintre peut utiliser un assécheur plus ou moins puissant, appareil spécialisé dans l’assèchement et l’assainissement d’une pièce trop humide (et qui est beaucoup utilisé lors de sinistres dégât des eaux ou inondation).

Nettoyage et dépoussiérage

Une fois les murs parfaitement secs, le peintre commence le véritable travail de remise en état. Évidemment, il s’assurera auparavant de protéger vos meubles et revêtements en apposant un film plastique fixé par un adhésif.

Le support est gratté, nettoyé et dépoussiéré afin de le rendre parfaitement propre, adhérent et apte à recevoir les couches d’enduit et de peinture. Un fixateur peut être utilisé afin de s’assurer que tous les éléments du support ne bougeront pas avec le temps.

Rebouchage des trous et fissures

Lorsque le support est parfaitement nettoyé, le peintre doit reboucher les trous et fissures présents dans le mur en appliquant, dans le cas de trous de taille raisonnable, un enduit de rebouchage puis éventuellement un enduit de lissage. Dans le cas de pièces humides, des produits spécifiques résistants à l’humidité sont utilisés. Ces enduits sont ensuite poncés et rendus parfaitement lisses pour accueillir les différentes couches de peinture.

Application des sous-couches et couches de peinture

Pour s’assurer de la bonne adhérence et de la bonne tenue de sa peinture, le peintre appose une ou plusieurs sous-couches, pouvant également être adaptées en fonction de l’humidité de la pièce. Une fois la (ou les) sous-couche(s) apposée(s), les différentes couches de peinture (deux ou trois généralement) sont étalées à l’aide d’un pinceau, d’un rouleau ou de tout outil approprié (en fonction de l’effet désiré).

Temps de séchage

Chaque étape des travaux de peinture nécessite évidemment un temps de séchage adapté, ce qui explique que de tels travaux peuvent parfois prendre plusieurs jours (avec seulement quelques heures de travail par jour). Néanmoins, les peintures les plus récentes ont considérablement réduit les temps de séchage, ce qui a permis d’accélérer le temps de réalisation de ce type de travaux.

Prise en charge par l’assurance

Si vous disposez d’un contrat d’assurance multirisque habitation, il y a de fortes chances que le coût de ces travaux de peinture soit pris en charge par votre assureur. Pour cela, il est important de bien déclarer le sinistre, en respectant les délais (5 jours ouvrés pour un dégât des eaux), et de suivre les recommandations de l’assureur :

  • Pour des petits travaux, celui-ci n’estimera sûrement pas nécessaire de dépêcher un expert sur les lieux du sinistre. Dans ce cas, il suffira d’envoyer à votre assureur le devis fourni par l’artisan peintre afin qu’il le valide et que la prestation de remise en état puisse commencer.
  • Par contre, si les travaux sont d’importance, un expert habitation sera mandaté pour estimer les dégâts et le coût de remise en état (voir Comment se déroule l’expertise après un sinistre ?). Ce n’est qu’après le passage de cet expert et l’accord de l’assurance que vous pourrez entamer les travaux de réparation.

→ Dans tous les cas, il est indispensable d’attendre l’accord de l’assurance pour entamer les travaux de réparation et, dans votre intérêt, de ne surtout pas les commencer avant le passage de l’expert.

Notez ou partagez cette page !

•••

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

Publicité