Démoussage de toiture : le prix, les étapes, établir un devis

Progression de la mousse sur toiture

La toiture est l’un des éléments structurants de la maison. Saison après saison, elle subit les assauts du temps et de conditions atmosphériques très diverses : pluie, soleil, neige, gel, vent…

Qu’elle soit en tuiles, en ardoises ou même en zinc, la toiture de votre maison a donc besoin d’être entretenue avec soin pour ne pas se détériorer et voir la survenance de fuites ou d’infiltrations.

Si cet entretien n’est pas réalisé, il est fort probable qu’après quelques années vous constatiez l’apparition de mousses et de lichens directement sur les tuiles ou les ardoises.

Ne laissez pas cette situation perdurer sous peine d’une altération inéluctable de la couverture, de la charpente voire de la structure entière de votre maison (dans des cas extrêmes) !

Obtenir plusieurs devis de professionnels

Le démoussage d’une toiture n’est pas une opération complexe à réaliser. Celle-ci peut néanmoins être périlleuse en raison des difficultés d’accès au toit de votre maison. Elle peut également être longue et fastidieuse si le développement des mousses est important. Enfin, elle nécessite l’achat de produits spécifiques et l’usage de matériels adéquats pour assurer votre sécurité.

Toutes ces raisons font qu’il est souvent plus simple de faire appel à un professionnel de la couverture pour réaliser cette opération. Le coût n’est pas excessif et c’est l’assurance d’un travail rapide et bien fait :

Comment reconnaître une toiture ayant besoin d’être démoussée ?

Mousse entre joints (détail)De manière générale, une toiture doit être régulièrement entretenue, de façon annuelle ou bisannuelle, afin de la pérenniser dans le temps. Un manque d’entretien durant plusieurs années verra l’apparition de signaux manifestes de la nécessité d’entreprendre un nettoyage complet.

Plusieurs éléments doivent vous alerter :

  • Évidemment, en premier lieu l’apparition de mousses vertes ou brunes. Celles-ci abîment le revêtement en toiture, en retenant notamment de façon excessive l’humidité et en s’insérant dans les interstices les plus étroits. C’est le stade ultime de la détérioration de votre toiture et donc le signe d’entreprendre rapidement un nettoyage et un démoussage complets.
  • L’apparition de tâches blanches ou grises sur la toiture est également à surveiller puisque c’est le signe d’un développement de lichens ou d’algues.
    Les lichens sont des champignons très résistants pouvant survivre à des conditions extrêmes (sécheresse notamment). Ils se développent cependant plutôt en milieu humide et sur les pans de toiture orientés au nord.
    À l’instar des mousses, les lichens sont néfastes pour les matériaux utilisés en toiture qu’ils peuvent détériorer sérieusement jusqu’à la perforation.
  • Enfin, le ternissement de la couleur originelle du revêtement. Les matériaux composant la toiture absorbent de nombreuses particules contenues dans l’air, et notamment des micro-particules polluantes.

L’importance du démoussage de la toiture

Toiture avec mousses brunesAu fil du temps, de nombreuses matières s’accumulent entre les tuiles ou les ardoises, dans les gouttières ou encore dans les parties hautes ou latérales et les chassis des fenêtres de toit et cheminées. C’est cette accumulation de feuilles, poussières, pollens… qui crée un environnement favorable au développement des lichens et de mousses !

Les mousses, lichens, algues et champignons dégradent à plus ou moins long terme les matériaux utilisés en toiture. En s’insérant dans les interstices les plus étroits, en accumulant l’humidité et en empêchant certains matériaux de respirer, ils usent prématurément les tuiles, notamment poreuses, et ardoises jusqu’à provoquer leur perforation, fendaison ou déplacement (notamment sous l’effet du gel). À moyen terme, ces dommages sont la cause directe d’infiltrations d’eau sous votre toiture et le long des murs de votre maison.

Le démoussage de votre toiture, accompagné de l’application d’un traitement préventif et protecteur, la rendra ainsi plus résistante à l’usure, plus étanche aux infiltrations d’eau et évidemment plus esthétique puisqu’elle reprendra son apparence originelle.

Bon à savoir : si les dégâts provoqués par des infiltrations à l’intérieur de votre domicile peuvent être pris en charge la première fois par l’assurance multirisque habitation, la réparation du toit sera dans tous les cas à votre charge. Au final, il est beaucoup moins coûteux de faire entretenir régulièrement la couverture de son logement que d’avoir à la remplacer totalement…

Quand effectuer le démoussage de sa toiture ?

C’est une lapalissade mais le démoussage de la toiture doit s’effectuer dès que vous constatez l’apparition de mousses. Dans le même temps, si vous effectuez un nettoyage régulier, vous ne devriez en théorie jamais voir apparaitre de mousse.

Le printemps est la saison idéale pour démousser : il ne fait ni trop chaud, ni trop froid et vous pouvez facilement constater et réparer les dégâts causés par les frimas de l’hiver. La plupart des produits de traitement anti-mousse doivent d’ailleurs être utilisés par des températures comprises entre 5°C et 25°C.

Il est dans tous les cas important de choisir une période sans pluie et sans vent excessif afin de faciliter le retrait des mousses et champignons existants, et l’application des produits de nettoyage et de protection. Évitez au maximum la saison hivernale et son humidité souvent forte, ainsi que la sécheresse estivale.

Quel est le prix d’un démoussage de toiture par un professionnel ?

Artisan et toitureUn professionnel du démoussage de toiture (couvreur) proposera un tarif généralement compris entre 10 € et 25 € au mètre carré :

  • Pour un démoussage simple sans application de produit hydrofuge (donc ne nécessitant qu’un passage), comptez entre 10 € et 15 € au mètre carré selon les régions et les professionnels.
  • Pour un démoussage avec application d’un traitement hydrofuge (donc nécessitant deux passages), comptez plutôt de 20 € à 25 € au mètre carré selon les régions et les professionnels.

Les différences tarifaires pourront se justifier en fonction :

  • de la difficulté d’accès à la toiture et donc de la nécessité pour le professionnel d’utiliser un dispositif spécifique (échelle de toit, harnais, échafaudage…) ;
  • de l’ampleur du nettoyage et du démoussage à effectuer : le travail ne sera pas le même en fonction du développement des mousses et lichens sur la toiture ;
  • de l’application d’un produit hydrofuge (pour préserver le revêtement poreux de l’humidité) ou fongicide (pour éliminer les champignons).

Les étapes du démoussage d’une toiture

Avant toute chose, pensez à votre sécurité ! Si vous avez le moindre doute quant à la faisabilité de l’entreprise (accessibilité du toit, choix des produits et techniques…) : n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Le coût n’est pas excessif et la sécurité n’a de toute façon pas de prix. Même si vous êtes bricoleur, le professionnel effectuera sûrement un travail plus soigné et plus rapide que vous, et disposera de tous les outils et produits nécessaires.

1. Le matériel nécessaire

Couvreur au travailPour effectuer le démoussage d’une toiture, il est nécessaire de disposer :

  • d’un moyen d’accès à la toiture : escabeau, échelle (stable !), voire échelle de toit arrimée et échafaudage ;
  • de matériel de protection : harnais de sécurité avec corde, casque, gants ;
  • d’outils pour gratter et retirer le gros des mousses et champignons : grattoir, truelle, brosse, balayette, seau… ;
  • d’un tuyau d’arrosage pour rincer la toiture ;
  • d’un pulvérisateur pour l’application des produits de protection ;
  • d’un nettoyeur haute pression si vous souhaitez effectuer une rénovation en profondeur (à manier avec prudence !) ;
  • d’un produit de traitement anti-mousse ;
  • éventuellement d’un produit d’étanchéité.

Attention ! Certains produits de traitement sont particulièrement néfastes pour l’environnement. Il est donc nécessaire de les utiliser avec précaution d’autant plus que, lors du traitement, ils vont s’écouler dans les gouttières et potentiellement se répandre dans la nature.
Prenez donc le temps de bien les choisir, en privilégiant des substances respectant au maximum l’environnement. Ne les surdosez également pas.

2. Le nettoyage préalable des tuiles ou des ardoises

Tuiles propresCette étape consiste à retirer manuellement le maximum de mousses et de lichens des matériaux composant votre toiture. Cette opération s’effectue tuile par tuile, ardoise par ardoise, en retirant à la main ou à l’aide d’un outil (grattoir, truelle, brosse) les mousses et champignons adhérents.

Il s’agit d’un décapage sommaire lors duquel les amas de mousse sont rejetés vers le bas de la toiture ou dans la gouttière. Tous ces déchets sont ensuite retirés à la main des gouttières pour ne pas engorger celles-ci. À cette occasion, il est toujours utile de vérifier les matériaux du revêtement pour contrôler s’il n’y a pas quelques tuiles ou ardoises à remplacer.

Il est aussi important de nettoyer attentivement le pourtour des fenêtres de toit, velux et souches de cheminée car des feuilles mortes et poussières ont pu s’y accumuler.

Une fois ce décapage manuel effectué, il est nécessaire de rincer la toiture pour finir d’enlever les grosses particules encore attachées. Ce rinçage doit se faire au tuyau d’arrosage, de haut en bas pour éviter les infiltrations d’eau dans la maison, en dirigeant le jet vers la gouttière.

L’usage éventuel du nettoyeur haute-pression

Certains professionnels n’hésiteront pas à utiliser un nettoyeur haute-pression pour effectuer le travail de rénovation de votre couverture et redonner à la toiture son éclat d’origine (en plus du simple démoussage). L’usage de ce type de matériel doit être fait avec beaucoup de précaution pour ne pas abîmer le revêtement existant. La puissance du jet doit être réduite et ce dernier ne doit évidemment pas être dirigé vers les fenêtres et ouvertures.

3. L’application d’un produit de traitement anti-mousse

Produit anti-mousseAprès ce décapage et ce rinçage, il est temps d’appliquer un produit de traitement anti-mousse (fongicide) qui dessèchera les mousses restantes. Cette application s’effectue au pulvérisateur sur toute la surface de la toiture, par temps sec (au moins 72 heures sans pluie) et sans vent (sous peine de voir le produit se disperser dans la nature). Pour une efficacité et une sécurité maximales, respectez bien les consignes d’utilisation du produit, et notamment sa dilution !

Une fois le produit appliqué, il est nécessaire, pour qu’il soit efficace, de le laisser agir au moins deux semaines. Les particules restantes de mousse se détacheront petit à petit du toit et s’élimineront naturellement par ruissellement.

Après avoir laissé agir le produit anti-mousse, vous pouvez rincer une nouvelle fois la toiture au jet d’eau.

4. L’application d’un produit d’étanchéité

Si votre couverture est composée de tuiles poreuses, il est conseillé en outre d’appliquer un produit hydrofuge afin de les protéger contre l’excès d’humidité et de prolonger leur durée de vie.

Attention ! Si votre couverture est composée de matériaux non poreux et naturellement étanches (ex : ardoises), il n’est pas nécessaire d’appliquer ce type de produit. Cela est même contre-indiqué sous peine de voir apparaître des traces blanches du plus mauvais effet.

L’application d’un produit de traitement hydrofuge s’effectue obligatoirement par temps sec, manuellement, tuile par tuile, à l’aide d’un pinceau. C’est la dernière étape de la rénovation complète de votre toiture. Celle qui vous permettra d’affronter les prochaines années sous le signe de la sérénité !

Une solution à long terme : le cuivre

Pour préserver votre toiture des dégâts causés par la mousse, il est aussi possible d’installer sur le faîtage des fils, feuilles ou bandes de cuivre.

En effet, le cuivre est un antifongique naturel. Au contact de l’eau de pluie, il libère des ions qui vont couler sur le toit. Cette action antifongique naturelle (et à l’efficacité prouvée) empêche ainsi les mousses et lichens de s’installer sur la toiture.

Demandez à votre couvreur un devis pour la mise en œuvre de cette solution naturelle de protection et d’entretien de la couverture de votre maison !

Notez ou partagez cette page !

•••

Article mis à jour le 25 mars 2020 • • •

Publicité