Comment financer de nouveaux travaux pour son habitat ?

Travaux de rénovation / Milivoj Kuhar / Unsplash

Un bien immobilier, outre l’investissement de base pour son acquisition, nécessite bien souvent des efforts financiers supplémentaires. En effet, de multiples parties de la bâtisse peuvent faire l’objet de travaux en tous genres.

Les projets sont variés : réaménagement de la disposition des pièces, changement de fenêtres ou encore amélioration de l’isolation générale de l’habitat… Mais les nouvelles structures ou les rénovations apportées dans le logement sont des projets pour le moins coûteux.

Deux procédés pour financer ses travaux

Les ménages doivent donc concrétiser ces travaux par le biais de deux solutions :

  • La première est de recourir à l’autofinancement. Cette méthode consiste à financer l’intégralité des ouvrages via les avoirs cumulés. Il va donc falloir décaisser de l’épargne.
  • La seconde solution est de contracter un crédit auprès d’un établissement bancaire. Cette option semble bien plus intéressante dans une période où les taux d’intérêt sont compétitifs et les offres commerciales nombreuses. Surtout que les ménages peuvent alors conserver ses avoirs financiers, accessibles en cas de besoin.

Un rachat de crédit, une alternative à étudier pour financer ses travaux

Il arrive que l’organisme de crédit puisse refuser de financer les projets de travaux. Notamment si le taux d’endettement des emprunteurs est déjà élevé. Or, il existe une alternative en effectuant un rachat de crédit. Cette opération consiste à regrouper toutes les dettes (un crédit immobilier ainsi qu’un ou plusieurs crédits à la consommation) d’un emprunteur pour les unifier en une unique mensualité réduite avec un taux performant.

Du fait d’une baisse mensuelle du prélèvement, le ménage disposera alors d’une nouvelle capacité de financement. Tout en sachant qu’un spécialiste d’intermédiation en opération de banque, comme Solutis, peut très bien attribuer une nouvelle somme pour financer les travaux. Ce nouveau prêt sera aussi fusionné dans la mensualité, afin de rendre plus commode la gestion du budget d’un ménage.

Envisager une délégation d’assurance emprunteur

Maintenant, les ménages peuvent bénéficier d’une délégation d’assurance emprunteur lors d’un processus de rachat de crédit. Pour rappel, l’assurance emprunteur permet de garantir le remboursement du prêt à l’habitat en fonction des conditions souscrites. Et depuis l’instauration de différentes règles juridiques, les emprunteurs ont la possibilité de s’assurer ailleurs que chez l’organisme prêteur, quelque soit la date de souscription du crédit immobilier.

Par conséquent, cette ouverture du marché a fait décroître le coût des cotisations. La concurrence peut donc être amenée à formuler des offres intéressantes tout en apportant au minimum les mêmes garanties que le contrat d’origine. Une baisse du coût qui peut faire économiser une somme non négligeable durant la totalité de la période de remboursement du crédit.

Article publié le 26 novembre 2018 et modifié le 26 novembre 2018.

Notez ou partagez cette page !

•••
Publicité